Bonus manoir

Le Manoir des Immortels
Image originale de la couverture

Les sources d’inspirations:

Le trille du diable

Je crois que c’est vraiment de ce morceau de musique qu’est né mon idée d’histoire de vampire. Evidemment, entre l’idée originelle et l’histoire finale du livre, de nombreux changements ont eu lieu ^_^

 

 

Un peu d’histoire: Une légende entoure la Sonate de Tartini surnommée « Le Trille du diable ». On dit qu’il aurait composé « Le Trille du diable » dans un monastère où il s’était réfugié après un mariage clandestin avec une de ses élèves. Au cours de la nuit, il rêva qu’il avait conclu un pacte avec le diable qui lui joua une exquise sonate pour violon. En se réveillant, Tartini s’aperçut qu’il n’avait qu’un souvenir très lointain de la sonate ; il aurait alors écrit la sienne en cherchant à imiter celle du diable.

Les « trilles du diable » en question sont ces passages du dernier mouvement où le soliste doit triller sur une corde tout en exécutant des passages rapides sur une autre corde.

Vous pouvez télécharger ce morceau via ce lien (clic droit + enregistrer la cible sous…) :

Trille du diable

Il s’agit d’une version interprêté par Vannessa Mae. Et si vous écoutez bien jusque la fin, vous entendrez le diable ricaner ^^

Le prince bleu

C’est à cause de cette chanson que mon personnage de Rodrigue est devenu « Prince » ^_^. Je trouvais que l’athmosphère de cette oeuvre collait parfaitement à son personnage et voilà pourquoi je l’ai intégré dans l’histoire.

L’oeuvre musicale: Cette chanson est chantée par Majandra et Robert. En voici les paroles:

J’ai conservé
Tous mes livres d’images
Dans les greniers
De mon jeune âge
Il reviendra
Sur son fier alezan
Le Prince Bleu
De mes six ans
C’est lui,
Mon prince bleu, mon soleil
Chantant dans mon sommeil
Des mots, des monts et merveilles
Attendant que je m’éveille
C’est toi
Mon prince bleu, mon soleil
Je vais chanter pareil
Des mots, des monts et merveilles
Que jamais je ne m’éveille
Je donnerais
Tous les croissants de lune
Tous les bijoux
De la fortune
Mes souvenirs
Mon enfance et mes jeux
Pour le retour
Du Prince Bleu

Et voici le lien où vous pouvez télécharger cette oeuvre (clic droit + enregistrer la cible sous…) :

Prince bleu

Jack l’Eventreur

Dans mon premier roman, je n’ai pas tenu à suivre l’exacte vérité historique de l’enquête tournant autour du célèbre premier serial killer de l’Histoire. Je tenais simplement à m’en inspirer et à donner une version personnelle à son identité!

Un peu d’histoire: Jack l’éventreur (en anglais, Jack the Ripper) est le nom donné à un tueur en série anglais qui assassina sauvagement cinq femmes prostituées, issues de milieux pauvres, dans le quartier de Whitechapel, à Londres en 1888. Le mystère qui entoure l’identité et les mobiles du tueur (ou des tueurs) a intrigué de nombreux enquêteurs et inspiré plusieurs auteurs.
Le premier assassinat confirmé est celui de Mary Ann Nichols, retrouvée égorgée et éviscérée dans une cour d’immeuble le 31 aout 1888. Le dernier – avec un degré d’horreur allant crescendo – date du 9 novembre de la même année.
Les victimes de Jack l’éventreur étaient des femmes devenues prostituées occasionnelles et oeuvrant dans l’un des quartiers les plus pauvres de Londres, à Whitechapel (East End). À l’exception de la dernière, âgée de 20 ans à peine, la plupart étaient des femmes d’âge mûr.

Le nombre et la nature des victimes posent aujourd’hui encore une énigme aux enquêteurs : pour quelles raisons l’assassin choisit-il des prostituées ? Pour quelle raison s’arrêta-t-il après le cinquième meurtre ? Pourquoi ce dernier meurtre se déroula-t-il dans de telles conditions ?
Le mystère reste entier…