Bonus Hecate

Le Sang d’Hécate

Image originale de la couverture

Les sources d’inspirations:

La déesse Hécate

Les mythologies sont des sources inépuisables d’inspirations ^_^ Si il y a avait bien une divinité que je voulais faire un jour apparaitre dans une de mes histoires, c’était bien la puissante Hécate…

 

Un peu d’histoire:
Dans la mythologie grecque, Hécate est une déesse de la Lune. Elle est la fille de Persès le Titan et d’Astéria . Au début, avant l’arrivée de Zeus, Hécate était une divinité bienfaisante. Avec Zeus, elle conserve ses activités. Elle était représentée comme une seconde d’Artémis. C’était une divinité lunaire protectrice des marins, des voyageurs, des chasseurs, des accouchements et des troupeaux.
Avec le temps, elle reçut un caractère redoutable et maléfique. Elle était au croisement des chemins, associée aux démons et aux fantômes. Elle était responsable de la magie et de divination. Progressivement, elle se retrouve associée à la face sombre de l’astre lunaire, et se voit prêter des capacités de divinations et de sorcellerie. On la retrouve alors liée à la lignée de magiciennes comme Médée et Circé.

À l’époque romaine, elle est souvent représentée avec trois têtes ou trois corps, et on en a retrouvé de nombreuses statuettes à d’anciens carrefours, lieux de la géomancie par excellence.

Déesse des morts, non pas comme Perséphone, l’épouse d’Hadès, mais comme présidant aux apparitions des fantômes et aux sortilèges : c’est elle qu’évoquent les magiciens; elle est figurée tenant à la main des torches, accompagnée de juments, de chiens et de louves. Ses pouvoirs sont redoutables surtout la nuit, à la trouble lumière de la lune avec laquelle elle s’identifie. On la représente souvent comme une femme à trois corps ou bien comme trois femmes adossées à une colonne… On l’adorait particulièrement dans les carrefours où se dressait son image.

Maîtresse de l’ombre, elle suscitait les cauchemars (on appelait hécatées les fantômes qui se manifestaient pendant les fêtes de la déesse) et terreurs nocturnes (symbole des désirs secrets ou refoulés dans l’inconscient). Elle avait pour compagnes les Erinnyes (personnification des remords de conscience). Les peupliers noirs lui étaient consacrés.

 

Dans les rues de Londres

La première fois que j’ai entendu cette chanson de Mylène Farmer, j’ai vraiment été intriguée et subjuguée par sa mélodie douce et entêtante et par son texte qui me faisait énormément penser au personnage de Stella et de Corwin. ELle m’a donc souvent accompagné au cours de l’écriture de ce deuxième roman.

L’oeuvre musicale: Cette chanson est interprétée par Mylène Farmer sur son album « Avant que l’Ombre ». En voici les paroles:

Réduire la vie à des formules indécises
C’est bien impossible mais elle, tu vois, se nuance à l’infini
C’est comme une lettre qui s’est écrite à l’envers
Coule dans ma tête un monde fou qui veut naître

Je remets ma vie à un plus tard abandonné
Pour simplement vivre, tenté d’atteindre une humanité
Des lambeaux de terre me regardaient disparaître
Et parmi les pierres, je vivais et j’espérais, tu sais

Mais tu sais son âme est belle
Dans les rues de Londres
J’ai puisé plus de lumière
Qu’il en faut pour voir
Dieu a des projets pour elle
Et les rues de Londres
Souffleront sur des mystères d’une autre fois
Virginia

Et voici le lien où vous pouvez télécharger cette oeuvre (clic droit + enregistrer la cible sous…) :

Dans les rues de Londres

Sherlock Holmes

Les histoires de Sherlock Holmes m’ont passionnée dès mon plus jeune âge. Mais, plus que les intrigues policières, c’est la personnalité atypique du célèbre détective qui m’attire. Enigmatique, frolant parfois les frontières du surnaturel, homme excentrique aux capacités extraordinaires, dans mon esprit, Sherlock Holmes a toujours eu une connotation « fantastique ».
J’avais vraiment envie d’intégrer ce personnage dans un de mes récits, surtout qu’il est aussi une des figures emblématiques et récurrentes de cette fin de XIXème siècle si passionnante.
Et je crois que je saurais difficilement me retenir de ne pas le faire réapparaître ^_^

Un peu d’histoire:
Sherlock Holmes est un personnage de roman policier créé par Sir Arthur Conan Doyle en 1887 (date de publication du premier roman où le personnage apparaît). Il est fréquemment accomagné dans ses aventures par le Docteur Watson.
Conan Doyle a consacré 4 romans et 56 nouvelles à son personnage et pour la petite histoire, il faut savoir que le génial détective a été inspiré par le docteur Joseph Bell, professeur en chirurgie, dont les déductions étonnantes sur les patients et leurs maladies impressionnaient Doyle.